Bonifacio : Bâtie sur un plateau calcaire aux falaises d’un blanc immaculé, la citadelle de Bonifacio constitue une véritable enclave de par sa géologie, sa langue et son histoire. Face à la Sardaigne, dominant les îles Lavezzi, ce site remarquable depuis la plus haute Antiquité s’ouvre sur la mer Méditerranée et ses plus grandes civilisations… « Nous entrons dans ce port bien connu des marins : une double falaise, à pic et sans coupure, se dresse tout autour, et deux caps allongés, qui se font vis-à-vis au-devant de l’entrée, en étranglent la bouche. […]”.  écrit Homère dans L’Odyssée…S’agissait-il de Bonifacio ?

Calvi : Bordée par la mer Ligurienne et balayée par les vents de la Balagne, la citadelle de Calvi se dresse le long d’une ancienne route maritime phénicienne, route majeure pour les échanges commerciaux et culturels au sein de l’espace méditerranéen. Stratégique hier, prisée aujourd’hui, cette citadelle du XIIIème siècle raconte, entre autres, les grandes heures de l’histoire de Gênes, les sièges de Dragut ou de Lord Nelson, la peur de la peste ou encore la vitalité de sa vie associative et culturelle…

Bastia : Face à la Toscane et dominant le canal de Corse, cette citadelle du XIVème siècle abrite un patrimoine exceptionnel à ne pas manquer ! De la place Saint-Nicolas et ses palais XIXème au Palais des Gouverneurs et son jardin, de la place du marché où se dresse la plus grande église de Corse aux oratoires de la rue Napoléon où trônait le vice-roi d’Angleterre, du Vieux Port et du quartier des pêcheurs à l’ancien quartier jésuite où se niche le Palais Carraffa, Bastia est un passage obligé pour découvrir une autre facette de l’âme insulaire.

Ajaccio : En 1492, les Génois fondent Ajaccio et font venir de nombreuses familles de Ligurie. Débarque alors « Il Mauro di Sarzana », autrement dit Francesco Bonaparte, ancêtre de celui qui deviendra Empereur de France en 1804, Napoléon Bonaparte. L’histoire et le rayonnement de la cité impériale sont étroitement liés à Napoléon, son tourisme aux aristocrates britanniques, ses tours littorales aux pirates barbaresques et ses Iles Sanguinaires aux pêcheurs de corail rouge…

Corte : De 1755 à 1769, la Corse est indépendante. A sa tête, un homme des Lumières : Pasquale Paoli. Héritier des révolutions de Corse et de son leader, Gaffory, il s’établit au cœur de la Corse, à Corte. Le nid d’aigle et la citadelle de cette capitale historique dominent depuis le XVème siècle un carrefour géostratégique. Aujourd’hui ville étudiante, Corte est un lieu privilégié pour les amoureux de la montagne et les amateurs des sports « nature ».